Site institutionnel du CNRS|attribut_html
Le rendez-vous de l’innovation

Les Partenaires
des Innovatives

Ministère de l'éducation nationale de l'enseignement supérieur et de la recherche ABG - L'intelli'agence Fist SA

Rechercher




Accueil > Éditions précédentes > Voiture du futur > Posters > Energie

Analyse multi-grandeurs du fretting corrosion

par DIRE - publié le , mis à jour le

Analyse multi-grandeurs du fretting corrosion

Erwann Carvou, Institut de Physique de Rennes 1

Analyse multi-grandeurs du fretting corrosion

Les vibrations que subissent les véhicules sont en grandes parties responsables de la dégradation des contacts de connecteurs reliés au reste des dispositifs électroniques embarqués. En effet, le frottement de l’interface de contact produit des micros débris d’oxydes, provoquant des évolutions notables de la conduction électrique du connecteur. Ce phénomène d’usure et de dégradation des contacts électriques est connu sous le nom de « fretting ». Son origine est complexe car liée à des phénomènes physico-chimiques de nature différente mais couplés, ce qui rend son étude délicate à appréhender. Par exemple, la seule mesure de la variation de la résistance de contacte n’est pas suffisante.

Ainsi, la variation de la tension électrique le long de la piste de fretting, ainsi que sa caractéristique I-V, mesuré au cours du phénomène, nous permet de mieux caractériser la dynamique de la dégradation du contact. Des mesures de déplacement de l’interface, par imagerie rapide où vibrométrie, permettent de caractériser les transferts de sollicitations mécaniques dans les connecteurs. Enfin, des mesures à postériori de l’état d’interface, mesures topographiques (MEB, profilométrie), de perte de masse, ainsi que des constituants chimiques (EDX, microsonde nucléaire) sont réalisés, ceci à différents stades de dégradation de l’interface de contact.

Téléchargez le poster
pdf -1012.6ko