Site institutionnel du CNRS|attribut_html
Le rendez-vous de l’innovation

Les Partenaires
des Innovatives

Ministère de l'éducation nationale de l'enseignement supérieur et de la recherche ABG - L'intelli'agence Fist SA

Rechercher




Accueil > Éditions précédentes > Voiture du futur > Posters > Matériaux

Secure 3T – Technologies innovantes pour la sécurité du véhicule de demain

par DIRE - publié le , mis à jour le

Secure 3T – Technologies innovantes pour la sécurité du véhicule de demain

Michel Hehn, Serge Weber, Patrick Schweitzer, Thomas Hauet, Institut Jean Lamour (Matériaux - Métallurgie - Nanosciences - Plasmas - Surfaces) - IJL

Secure 3T – Technologies innovantes pour la sécurité du véhicule de demain

Depuis 2009, l’Institut Jean Lamour développe des technologies de pointe pour l’automobile de demain. Trois technologies font ainsi l’objet de recherches ciblées concernant les aspects sécuritaires de la voiture de demain.

1. Le prototype d’un capteur magnétique de nouvelle génération pour le système ASB a ainsi été conçu puis transféré sur une ligne de production industrielle. Ce dernier a été intégré dans un système mécatronique de la société SNR. Ce type de capteur consomme 1000 fois moins de courant que la technologie actuelle tout en étant sensible à plus longue distance, ce qui relaxe les contraintes de positionnement et ouvre de nouvelles perspectives d’applications.

2. L’apparition d’arcs électriques dans une installation automobile peut être la cause de destruction d’un équipement, voire initier un incendie. Nous avons mis au point une méthode de détection innovante basée sur la mesure de la tension et du courant de ligne puis de l’implantation de l’algorithme de détection et de décision dans un circuit électronique de disjonction. Cette technologie permet de lever des risques de sécurité liés le plus souvent au vieillissement des câbles et des appareils électriques ou électroniques, au desserrement des connections, sous l’effet de vibration ou du conformage du câble ou encore à l’endommagement accidentel de câbles.
La problématique de détection est liée dans le domaine automobile au passage du réseau de tension très faible à des tensions largement supérieures dans les voitures électriques qui favorise l’apparition et le maintien d’arcs électrique. De plus, à l’heure actuelle, il n’existe pas de système de détection d’arc électrique pour les réseaux continus (DC) dans l’automobile. Nous avons déjà conçus des dispositifs de détection fonctionnels et brevetés pour les sources alternatives et travaillons actuellement sur la détection sur sources continues.

3. La sécurité physique d’un véhicule est également au centre des préoccupations de l’Institut puisque l’équipe de nanomagnétisme a élaboré un dispositif de haute sécurité basé sur la mesure d’une tension de Hall extraordinaire locale dans des couches magnétiques nano- ou micro-lithographiées. Ce système comparateur magnéto-electrique permet de comparer un signal binaire d’un utilisateur à une référence (magnétique et elle même binaire) présente « en dur » dans le composant. L’intérêt majeur de cette technologie par rapport aux technologies existantes tient à la sécurité du dispositif. En effet, le code référence n’a pas besoin d’être extrait d’une mémoire afin d’être injecté dans un circuit logique pour y être comparé à l’entrée utilisateur. Notre système est versatile est peut être utilisé dans toute application nécessitant un haut niveau de sécurisation.

Téléchargez le poster
pdf - 330.4ko