Site institutionnel du CNRS|attribut_html
Le rendez-vous de l’innovation

Les Partenaires
des Innovatives

Ministère de l'éducation nationale de l'enseignement supérieur et de la recherche ABG - L'intelli'agence Fist SA

Rechercher




Accueil > Éditions précédentes > Voiture du futur > Posters > Mobilité

Acceptabilité et usage du véhicule électrique

par DIRE - publié le , mis à jour le

Acceptabilité et usage du véhicule électrique

Chrystele Philipps-Bertin (Transport and Environnement Laboratory)
Lénaic Poupon (Groupement de Recherche en psychologie Sociale, Univ. Lyon 2)
Patricia Champelovier (Transport and Environnement Laboratory)

Acceptabilité et usage du véhicule électrique

Les résultats présentés sont issus d’une recherche expérimentale, dont l’objectif était d’étudier les facteurs individuels et les conditions pour que les individus substituent leur véhicule thermique actuel par un véhicule électrique. La méthodologie est basée sur un entretien individuel semi-directif en 2 phases : une description de l’utilisation du véhicule actuel au cours d’une semaine « classique », et une présentation de scénarios d’usage temporaire puis définitif d’un véhicule électrique. Elle intégrait la présentation des éléments de contexte nécessaires à l’évaluation des caractéristiques du véhicule (autonomie limitée, charge à domicile, etc..) et des implications de son usage au niveau de la vie quotidienne par des non-utilisateurs de VE.

L’analyse des entretiens a confirmé le peu de connaissances que les individus ont de la voiture électrique (prix d’achat, fonctionnement, coût d’usage) mais aussi le caractère inaccoutumé des questions que pose son utilisation comme la gestion de l’autonomie et de la charge. Lorsqu’ils se projettent dans une situation d’usage du véhicule électrique, ils constatent qu’une autonomie limitée pose surtout un problème pour les déplacements les moins fréquents et qu’il est possible d’imaginer une nouvelle organisation de leurs déplacements intégrant par exemple la location ponctuelle d’un véhicule thermique. De même, le temps de charge les amène à réfléchir aux périodes où leur véhicule est immobilisé (temps de travail, nuit). Une motivation sociale en relation avec des valeurs pro-environnementales apparaît également, elle est facilitée par les bénéfices individuels liés aux coûts réduits de l’énergie mais aussi la satisfaction de donner une image positive de soi.

Téléchargez le poster
pdf - 324.6ko