Site institutionnel du CNRS|attribut_html
Le rendez-vous de l’innovation

Les Partenaires
des Innovatives

Ministère de l'éducation nationale de l'enseignement supérieur et de la recherche ABG - L'intelli'agence Fist SA

Rechercher




Accueil > Éditions précédentes > Voiture du futur > Posters > Nuisances

Application des Générateurs d’Ozone sur les Nouveaux Modes de Combustion Automobile

par DIRE - publié le , mis à jour le

Application des Générateurs d'Ozone sur les Nouveaux Modes de Combustion Automobile

J-B. Masurier (Institut de Combustion Aérothermique Réactivité et Environnement - ICARE / Laboratoire Pluridisciplinaire de Recherche en Ingénierie des Systèmes, Mécanique et Energétique - PRISME) ,
P. Dagaut, G. Dayma (Institut de Combustion Aérothermique Réactivité et Environnement - ICARE)
P. Pinazzi, S. Sayssouk, F. Foucher, C. Caillol, Y. Chamaillard, P. Higelin, C. Mounaïm Rousselle (Laboratoire Pluridisciplinaire de Recherche en Ingénierie des Systèmes, Mécanique et Energétique - PRISME)

Application des Générateurs d’Ozone sur les Nouveaux Modes de Combustion Automobile

Afin de répondre aux contraintes environnementales de plus en plus fortes tout en maitrisant la dépense énergétique, l’un des leviers pour les constructeurs automobiles est de réduire les émissions polluantes et les consommations des moteurs thermiques. De nouveaux concepts ont ainsi émergé pour répondre à ces problématiques, comme le moteur HCCI (Homogeneous Charge Compression Ignition). Néanmoins, avant de garantir son opérationnalité, ce mode de combustion nécessite un moyen de contrôle efficace de son processus de combustion.

De nouvelles méthodes de contrôle de la combustion HCCI par l’injection d’espèces chimiques oxydantes sont évaluées, en particulier celui de l’ozone. Les générateurs d’ozone devenant de plus en plus compacts, leur utilisation au sein d’un véhicule est devenue envisageable. Le gaz d’alimentation idéal étant de l’air pour une réelle application, la production d’ozone pourrait être accompagnée d’une production simultanée d’oxydes d’azote.

A partir d’essais expérimentaux sur banc moteur, l’impact d’une injection séparée de ces espèces chimiques a été étudié sur la combustion de divers carburants (carburants de référence, alcools). Chaque espèce a montré un potentiel oxydant aboutissant à une amélioration de la combustion couplée avec un contrôle de son phasage. De plus, parmi les espèces étudiées, l’ozone présente un effet particulièrement important et intéressant.

Finalement, l’ensemble des travaux de recherches conduits montre que l’application des générateurs d’ozone sur le mode de combustion HCCI peut être possible et représente un potentiel particulièrement intéressant pour répondre aux problématiques du domaine automobile.

Téléchargez le poster
pdf - 431.2ko

Partenaires Voiture du futur

Ifsttar - Institut français des sciences et technologies des transports de l'aménagement et des réseaux Club de Paris des directeurs de l'innovation