Site institutionnel du CNRS|attribut_html
Le rendez-vous de l’innovation

Les Partenaires
des Innovatives

Ministère de l'éducation nationale de l'enseignement supérieur et de la recherche ABG - L'intelli'agence Fist SA

Rechercher




Accueil > Éditions précédentes > Voiture du futur > Posters > Vie à bord

L’haptique dans les vehicules du futur

par DIRE - publié le , mis à jour le

L'haptique dans les vehicules du futur

Lespinet-Najib Véronique, André Jean-Marc, Laboratoire de l’intégration, du matériau au système - IMS
Thibaut Sagi, Camille Chauvelin, fondateurs entreprise iUserlab

L’haptique dans les vehicules du futur

Dans le cadre du projet MISAC, l’équipe CIH-IMS avait pour mission l’évaluation par des utilisateurs finaux de l’impact du signal vibratoire tactile sur la perception, l’interprétation et l’appréciation de l’utilisation d’interfaces munies de la technologie haptique. L’objectif était de concevoir des IHM multimodales afin d’augmenter la sécurité, le confort et la performance lors de tâches de pilotage ou de conduite au cours desquelles l’opérateur est amené à manipuler des commandes tactiles. La production d’un feedback vibratoire en réponse aux actions de l’opérateur permet de décharger l’attention en lui fournissant un retour non visuel.

Nous avons étudié les modalités de transposition des IHM tactiles actuelles sur une dalle embarquée équipée de la technologie haptique, et définir des orientations pour la conception de nouvelles IHM adaptées. Quatre expérimentations ont été menées sur le banc de test MISAC et avec le concours de Thalès.

  • Expérimentation 1 : a permis d’établir la courbe moyenne des points-seuil pour les signaux « sinus » et courbe moyenne des points-seuil pour les signaux « triangle ».
  • Expérimentation 2 : avait pour objectif de caractériser la pertinence de la personnalisation par l’utilisateur de signaux haptiques,
  • Expérimentation 3 : avait pour objet un des facteurs-clés pour l’évaluation de l’impact de l’intégration des interfaces haptiques dans les habitacles automobiles ou dans les cockpits aéronautiques : la charge cognitive.
  • Expérimentation 4 : avait pour objet l’évaluation de la pertinence de l’utilisation de nuances haptiques pour exprimer des nuances sémantiques. Cette étude a permis de confirmer l’hypothèse selon laquelle les nuances haptiques, au même titre que les nuances sonores ou visuelles, sont différenciables. Par ailleurs, les nuances haptiques reconnues sont associées à des nuances de concepts, avec un taux de confusion relativement faible.
    Téléchargez le poster
    pdf - 353.7ko